Warning: Attempt to read property "post_type" on int in /sites/sites_web/8.2/voile-primonial/www/wp-content/themes/ptjv/single.php on line 6
REVUE DE PRESSE

Sébastien Rogues :
« Ces onze journées de course resteront gravées dans ma mémoire »

22 novembre 2022

Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /sites/sites_web/8.2/voile-primonial/www/wp-content/themes/ptjv/single.php on line 29

Warning: Trying to access array offset on value of type null in /sites/sites_web/8.2/voile-primonial/www/wp-content/themes/ptjv/single.php on line 29

Ouest France
22/11/2022

Au terme d’une transatlantique qui aura tenu toutes ses promesses, Sébastien Rogues, sur un trimaran dont c’est la dernière grande course sous les couleurs de Primonial, aura réussi à terminer sur le podium de la 12e édition de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe

L’Ocean Fifty Primonial a finalement pointé ses trois étraves devant le port de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, après avoir franchi la ligne d’arrivée dimanche 20 novembre, à 12 h 52 37’heure locale (17h 52 37‘ heure de Paris).

Le skipper baulois, Sébastien Rogues, termine troisième en 11 jours 3 h 37 minutes et 37 secondes. Il complète le podium de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe dans la classe des Ocean Fifty, composé d’Erwan Le Roux (Koesio) vainqueur, et de Quentin Vlamynck (Arkema). Un trio inséparable depuis les premiers jours de course. Une course difficile

Une très belle performance pour la dernière course de l’Ocean Fifty Primonial qui a réussi à performer sur les 6 500 km du parcours en mettant sans cesse la pression au duo de tête. Sébastien n’a malheureusement rien pu faire lors des dernières 24 heures, la glisse d’Arkema et de Koesio étant plus rapide. Cependant, c’est un skipper heureux et fier de son parcours qui est arrivé àPointe-à-Pitre. « Ces onze journées de course ont été incroyables, onze journées qui resteront gravées dans ma mémoire. Je suis très fier de ce que j’ai accompli à bord de mon Ocean Fifty Primonial en solitaire. Ce n’était pas gagné au départ. »

Voici ce que Sébastien confiait aux Baulois lors du direct, place du marché, dimanche 13 novembre : « Je suis dans ma cabane depuis cinq jours. Les conditions sont musclées. On a des pointes à 30 noeuds. C’est d’une violence inouïe que l’on a peine à imaginer. La Route du Rhum, on m’avait dit que c’était quelque chose de dur. Putain, je vous le confirme. »

Une entame de course sous haute tension pour le skipper qui n’a pu dormir et manger que très peu lors des premières 72 heures de course.

« La vie reprend ses droits sur mon petit bateau »

Après le franchissement des fronts successifs, le contournement des Açores, l’approche des Alizés : « Fini les dépressions, les fronts, la machine à laver dans le bateau, la boule au ventre. Fini aussi les couches de ciré, les polaires mouillées. La vie reprend ses droits sur mon petit bateau (au port je le trouve supergrand, mais au milieu de l’Atlantique, il paraît si petit !) Au programme des prochains jours : soleil, nuages, grains, belles houles du large, risée, molles et plein de situations imprévisibles ! La partie d’échecs va battre son plein. »

Une course durant laquelle le skipper baulois aura tout donné, faisant le dos rond dans la tempête, accéléré dans l’alizé, tout en préservant ce trimaran qui a effectué sa dernière grande course sous les couleurs de Primonial.

En effet, la Primonial Sailing Team disposera en 2023 d’un tout nouveau bateau dont les premières pièces sont actuellement en construction. Une nouvelle aventure va débuter pour Sébastien qui aura encore longtemps en tête ces incroyables images d’une traversée où il aura tout donné. Rendez-vous en 2023 pour la suite de l’aventure Primonial.

« Un parcours remarquable pour le Baulois »

Par le biais d’un communiqué, Franck Louvrier, maire de La Baule, exprime toute sa reconnaissance envers un skipper de premier plan et un parcours remarquable pour le Baulois Sébastien Rogues.

« La ville de La Baule est fière de son navigateur baulois qu’elle soutient via une convention de partenariat. À la barre de son bateau volant, Sébastien lui rend bien en portant avec honneur l’image de notre ville balnéaire et faisant perdurer cette tradition maritime de notre baie, résolument vivier de marins  d’exception. Au nom du conseil municipal, de tous les Baulois et de tous les amateurs de voile, j’adresse à Sébastien et à l’ensemble de son équipe à terre auxquels j’associe son épouse et ses enfants, mes plus enthousiastes félicitations : il rejoint ainsi la cour des grands navigateurs de notre littoral. Son retour à La Baule-Escoublac est attendu avec impatience pour célébrer comme il se doit cette première participation victorieuse à la Route du Rhum. »

Vidéothèque
Photothèque
Actualités